×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...

Lille et la bière, une histoire d’amour brassée !

Clémentine Ponsin Clémentine Ponsin - Secret Media Writer

Lille et la bière, une histoire d’amour brassée !

Alors que toute la Gaule est occupée par les amateurs de vin, un village d’irréductibles lillois résiste encore et toujours à l’envahisseur… Leur secret ? Une potion magique houblonnée au fort pouvoir désinhibant… 

Le Nord, terre de bières ? Assurément ! D’ailleurs, Lille porte haut les couleurs de ce délicieux breuvage. Si vous observez bien son drapeau, vous verrez que rouge, blanche, blonde et brune y sont toutes représentées. Coincidence ? Je ne pense pas… Plus qu’une simple boisson désaltérante, la bière fait partie de l’identité de la ville.

Lille : berceau de la bière

Nous sommes à la fin du XIXème siècle, en plein essor industriel. Plus de 1000 brasseries accueillent les ouvriers du quartier Saint-Sauveur, nombreux à travailler dans des filatures. La dureté des conditions de travail explique une certaine tendance à la consommation d’alcool. Et quoi de plus économique qu’une recette mélangeant eau, malt et houblon ?

Seulement, la révolution industrielle vient chambouler la production de la bière, jusqu’ici artisanale. L’invention de la machine à vapeur, de la machine frigorifique et des levures vont notemment bouleverser les pratiques. C’est la fin de l’âge d’or(ge) des brasseries artisanales… Et non ! Le Nord est une terre pleine de ressources, particulièrement fertile pour les céréales.

La genèse des brasseries artisanales

Cependant, pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreuses brasseries sont démantelées afin de récupérer le cuivre de leurs cuves, ce qui accélère la création des grandes marques leaders. Des tensions éclatent alors entre le Nord, la Belgique et l’Alsace, se disputant le monopole brassicole. C’est dans ce climat de rivalité, au beau milieu des années 80, qu’apparaissent alors les microbrasseries. Les Trois Brasseurs étaient nés !

Depuis, les brasseries artisanales ne cesseront de se multiplier, redoublant d’inventivité. Car les priorités du consommateur changent en même temps que ses conditions de travail. Peu à peu, il devient plus exigeant, et privilégie la matière première.

L’explosion du tourisme brassicole

Publicité

Parmi cette offre diversifiée de blondes, brunes, blanches et ambrées, se développe un mouvement destiné à rendre ses lettres de noblesse à la Bière avec un B majuscule. C’est le boom du tourisme brassicole. Une forme de tourisme que va mettre en avant la MEL, jusqu’à ce qu’elle fasse partie intégrante de l’identité de la ville.

Brasseries, broue-pubs et taprooms éclorent alors dans la métropole. La boisson a même son propre festival : Bière à Lille, qui célèbre la bière autour d’ateliers, de dégustations, et d’activités en tous genres.

La biérologie comme style de vie

Un peu partout dans la métropole, de nombreuses activités s’articulent autour de ce délicieux breuvage, s’imposant comme un style de vie. Ainsi, le matin, vous pouvez participer à un cours de Beer Yoga (boire de la bière tout en pratiquant le yoga). L’après-midi, vous pouvez faire un jeu de piste avec les parcours thématiques de l’Échappée Bière.

Enfin, vous pouvez cuisiner avec de la bière, ou même brasser votre propre bière avec At Home Bière… Autant d’activités pour découvrir la Capitale des Flandres de façon ludique, à partir d’une expérience unique, en corrélation avec l’identité même de la ville. Et vous, à quel point aimez-vous la bière ?

À lire sur Lille Secret :
👉Happy Drêche, ces biscuits apéros faits à partir de résidus de brassage de bière !
👉Le Couz Bar viendra bientôt abreuver le Vieux-Lille !

© Photo de couverture : Les Trois Brasseurs

À faire Culture